Shopping

Affaire Betamax : pourquoi le gouvernement a accepté de se soumettre à l’arbitrage alors qu’il avait jugé que le contrat était illégal ?

Affaire Betamax : pourquoi le gouvernement a accepté de se soumettre à l’arbitrage alors qu’il avait jugé que le contrat était illégal ?

Le gouvernement s’est-il tiré une balle dans le pied en acceptant de se présenter devant le centre d’arbitrage international de Singapour ? En effet, la question d’arbitrage était incluse dans le contrat de Betamax. Or, dès que le gouvernement a pris la décision de résilier le contrat de Betamax pour le transport des produits pétroliers en 2015, la clause d’arbitrage est aussi devenue caduque. Or, le gouvernement est quand même allé de l’avant dans sa démarche. Une décision qui a failli couté très cher aux fonds publics avec la décision de la Cour d’arbitrage que la STC devait payer Rs 4,5 millions à Betamax pour rupture de contrat.

Une démarche du gouvernement que Roshi Bhadain, ancien ministre de la Bonne gouvernance, ne comprend pas toujours. Il se montre très critique contre ceux ayant pris cette décision. Le leader du Reform Party était l’invité de l’émission Tempo la So hier.

Qui avait quelque chose à gagner dans toute cette décision de se soumettre à un arbitrage ? Une question que se pose Roshi Bhadain et qui réclame ainsi une commission d’enquête pour tirer toute cette affaire au clair.

Selon Roshi Bhadain, cette décision aurait couté des millions au gouvernement mauricien.

CommentsAdd a comment

shopping

FacebookTwitterYoutube