Shopping

Youth Employment Program : Des centaines de millions de roupies détournées

C’est un autre gros scandale qui frappe ce gouvernement. Le Youth Employment Program, projet fort louable destiné à trouver un travail temporaire à nos jeunes chômeurs diplômés, aurait été utilisé par plusieurs compagnies pour toucher illégalement de grosses sommes et ce depuis plusieurs mois.

Les détails avec NarainJasodanand :

C’est l’ICAC qui enquête en ce moment sur ce que l’on peut qualifier de vol de plusieurs millions de roupies. Des compagnies enregistrées auprès du YEP présentaient régulièrement des factures à la HRDC alors que certaines d’entre elles comportaient des noms et signatures fictifs. Même un professeur de l’Université de Maurice s’y est mis. Il a créé une compagnie qu’il a fait enregistrer auprès du YEP.

Tout cela semble légal jusqu’ici. Mais c’est ce qu’il a fait après qui est troublant. Il aurait utilisé le nom de ses étudiants à l’UOM, les faisant passer pour des employés de sa compagnie, et présenter la facture chaque mois à la YEP Unit de la HRDC.

Des doutes existent quant aux signatures figurant sur les factures. Le conférencier aurait touché plusieurs milliers de roupies dans cette combine. Il est actuellement interrogé par les limiers de l’ICAC. Les étudiants en question ont, bien sûr, affirmé aux enquêteurs qu’ils n’ont jamais travaillé dans la compagnie de leur professeur.

D’autres compagnies seraient impliquées dans ces détournements. Alors que des jeunes au chômage cherchent à se faire un peu d’argent et acquérir une petite expérience en travaillant sous le programme YEP, des entrepreneurs véreux n’hésitent pas à toucher l’argent destiné à ces jeunes. Plusieurs de ces derniers se plaignent des difficultés à trouver un placement vu le nombre élevé de bénéficiaires de ce programme.

Encore un projet fort louable, mais mal géré qui n’arrange pas les affaires du gouvernement.

CommentsAdd a comment

shopping

FacebookTwitterYoutube