Shopping

Transferts punitifs au sein de la police : et ça repart de plus belle !

Transferts punitifs au sein de la police : et ça repart de plus belle !

Les transferts punitifs sont fréquents depuis des décennies à Maurice, avec l’interférence politique. Et ce sont les policiers, principalement aux échelons inférieurs, qui en font les frais. Le dernier cas en date ; la mutation de deux policiers du poste de police de Vallée-Pitôt à la Western Division. Selon la Police Officers Solidarity Union, ils auraient enlevé des affiches du MSM, qui étaient placardées dans des lieux interdits, au Square Khadafi à Plaine-Verte. Ce cas, si avéré, s’ajouterait à une liste longue sous l’actuel régime.

Un senior minister du MSM aurait même tenté d’intervenir après que des agents auraient tenté de faire obstacle aux policiers. Ces derniers ont résisté, et enlevé les affiches. À leur détriment toutefois, car selon le syndicat des policiers, la POSU, les deux policiers en question ont été transférés du poste de police de Vallée-Pitôt, à la Western Division.

Ce qui n’est pas un cas isolé. Même les gros poissons n’y échappent pas. L’assistant Commissaire de police, Mohunlall Madhow, a été muté du National Security Service à la Police Famiy Division. On lui reprocherait de n’avoir pu prévenir l’incident à Mon Choisy Hall où des individus sont venus protester contre la présence du Premier ministre, Pravind Jugnauth.

Le DCP Lockdev Hoolash avait aussi été transféré du NSS à la division Nord. Une sanction qui serait liée aux incidents de Résidence Barkly, où les ministres Collendavelloo, Sinatambou et Gayan, avaient été malmenés par les habitants.

L’affaire Isa Toinette avait aussi fait grand bruit. Cette Woman Police Constable avait pris en contravention le président du conseil de village de Bois-des-Amourettes. Même Sir Anerood Jugnauth avait déclaré au Parlement qu’il allait s’assurer que des actions soient prises contre le ou les responsables de ce transfert. Toutefois, aucune sanction n’a été prise jusqu’ici malgré la remontrance du ministre Mentor.

Un autre cas qui avait soulevé un tollé, le transfert du constable Cadersa, qui avait pris en contravention Vijaya Sumputh. Il avait été transféré de Rose-Hill à Vacoas et il s’agirait d’un transfert punitif selon le principal concerné.

Même le président du syndicat, Jaylall Boojhawon n’y a pas échappé. Il a été muté de la New Court House de Port-Louis à la cour de Mahébourg. Selon l’inspecteur, il s’agit d’une action punitive, surtout après ses déclarations concernant les excès lors de la fête du 250e anniversaire de la police.

shopping

FacebookTwitterYoutube