Shopping

Secteur offshore : Sudhir Sesungkur soutient avoir suivi les recommandations de l’OCDE

Le ministre de la Bonne gouvernance et des Services financiers réagit à la polémique soulevée par une lettre de l’Union européenne dans laquelle l’organisme international évoque certains manquements dans les amendements apportés à notre régime fiscal. Ces lacunes permettraient, entre autres, aux investisseurs étrangers de continuer à bénéficier de certains abattements fiscaux.

Le ministre Sesungkur déclare aujourd’hui que les amendements en question font suite aux observations et recommandations de l’Organisation de coopération et de développement économiques.

Mais il précise que les nouvelles instructions de l’Union européenne, bien qu’inattendues, seront néanmoins prises en compte. Car, ajoute Sudhir Sesungkur, l’Europe reste notre principal marché d’exportation et touristique… sans oublier notre principal flux d’investissement direct.

Réagissant à un récent documentaire de l’émission « Cash Investigation », sur France 2, qui accuse Maurice d’être un paradis fiscal, le ministre Sesungkur rappelle que l’OCDE, elle-même, avait enlevé Maurice de la liste grise des pays considérés comme ayant une fiscalité complaisante envers les évadés fiscaux. Pour lui donc, Maurice n’est pas un paradis fiscal…

shopping

FacebookTwitterYoutube