Shopping

Menaces terroristes : pas de remise en liberté conditionnelle pour le couple Mohamud

Menaces terroristes : pas de remise en liberté conditionnelle pour le couple Mohamud

Faizal et son épouse Shajinaz ont été arrêtés le 4 mai dernier. Ils sont soupçonnés d'avoir envoyé des alertes à la bombe par courriel au bureau du Premier ministre, au commissaire de police et à certains medias.

La police a objecté à sa remise en liberté conditionnelle, en arguant que l’examen des appareils électroniques saisis chez le couple est toujours en cours. De plus, il y a des risques que le suspect fasse pression sur des témoins ou détruise des preuves. Inculpé sous 24 accusations provisoires, Feizal Mohamud a été reconduit en cellule policière en attendant sa prochaine comparution le 22 mai prochain. Quant à son épouse, Shajinaz Mohamud, elle fait actuellement l’objet d’une charge provisoire sous la Prevention of Terrorism Act. Lors de son interrogatoire par les officiers du Central CID, elle a expliqué qu’elle n’était au courant de rien concernant ces courriels, avant d’ajouter que son époux est également innocent.

shopping

FacebookTwitterYoutube