Shopping

Contestation de la Good Governance and Integrity Reporting Act par Navin Ramgoolam : les parties ont rendez-vous en cour le 11 novembre

Le procès que l’ancien Premier ministre intente à l’État et l’Integrity Reporting Services Agency a été appelé ce matin devant les juges Benjamin Marie Joseph et Nirmala Devat. Me Gavin Glover, le représentant de Navin Ramgoolam, a contesté la démarche de l’IRSA de soulever des objections préliminaires à ce stade, d’autant qu’elle n’est citée que comme co-défenderesse dans cette affaire.

Me Ali Hajee Abdoula, qui défend les intérêts de l’IRSA, a réfuté les propos de Gavin Glover. Il explique que l’organisme a le droit de soulever des objections car il est l’une des parties dans cette affaire. La cour a alors invité toutes les parties à venir débattre du sujet le 11 novembre prochain.

Pour rappel, Navin Ramgoolam conteste la perquisition effectuée à son domicile le 6 février 2015, ainsi que la saisie de Rs 220 millions dans ses deux coffres-forts. Il soutient aussi que la Good Governance and Integrity Reporting Act a été écrite sur mesure afin de le priver de la jouissance de ses droits constitutionnels.

shopping

FacebookTwitterYoutube