Shopping

Approvisionnement en médicaments et matériaux de protection durant la pandémie Covid-19 : contrats alloués à une quincaillerie, une agence de publicité et un hôtel de charme sous la procédure d’urgence

Les députés de l’opposition s’en donnent à cœur joie sur les réseaux sociaux. Un document, déposé au Parlement par le ministre Jugutpal, montre que des contrats pour l’approvisionnement en médicaments, masques et respirateurs artificiels durant le confinement, ont été alloués sans appel d’offres à certaines compagnies qui n’ont rien à faire avec l’industrie médicale.

Bo Digital Company Limited, par exemple, a décroché 5 contrats au coût de Rs 308 585 400. Elle devait fournir des caméras thermales, deux millions de masques, des combinaisons microporeuses, des lunettes de protections jetables et d’autres équipements de protection.

Or, Bo Digital Company Limited, incorporée en octobre 2016, est une agence de publicité qui opère aussi dans le domaine de l’immobilier et de l’import/export selon le site de Registrar of Companies. Sise à Vacoas, son directeur est l’ancien footballeur Deepak Bonomally et son secrétaire Poonyth Ashvind Kumar.

Une quincaillerie se trouve aussi sur la liste déposée par Kailesh Jugutpal. Kammal Trading Company Limited, située à New Grove, a été incorporée en 2005. Cette quincaillerie a obtenu trois contrats, au coût d’environ Rs 13 millions, pour la fourniture de hand sanitizers, masques et combinaisons.

Selon le site du Registrar of Companies, outre le fait d’opérer une quincaillerie, Kammal Trading se spécialise aussi dans le packaging de produits chimiques. Ses directeurs sont Chitradev et Karuna Ramnauth.

Gitanjali Company Limited a décroché deux contrats valant un peu plus de Rs 10 millions pour la fourniture de masques. Cette compagnie opère des hôtels de charme et des restaurants. Elle est aussi dans le secteur du transport. Incorporée en août 1997, ses directeurs sont Bissoon et Maneesh Mungroo, des proches des Jugnauth.

Hier, on vous le disait, une autre compagnie, Pack and Blister, a raflé un contrat de plus de Rs 476 millions pour des respirateurs artificiels et des masques. Cette compagnie ne figure pas sur le site du Registrar of Companies ou même sur Internet, a indiqué Shakeel Mohamed. Mais le ministre Jugutpal a promis de fournir toutes les informations nécessaires à son sujet.

 

CommentsAdd a comment

shopping

FacebookTwitterYoutube