Shopping

Allégations de corruption au ministère de la Santé : Un médecin arrêté pour avoir accepté des voyages gratuits en retour d’achat de produits médicaux

Dans le sillage d’une enquête approfondie de l’ICAC, suite à une dénonciation anonyme, un cardiologue a été interpellé ce matin. C’est le deuxième dans le cadre de cette investigation.

Cette enquête est axée sur des pratiques douteuses au ministère de la Santé entre les médecins du secteur public et des représentants des compagnies opérant dans le commerce des produits médicaux. Le docteur Desmukh Reebye est soupçonné d’avoir bénéficié de faveurs de la compagnie Chemtech.

Il lui est reproché d’avoir accepté deux billets d’avion, d’abord pour un voyage en Chine en 2012 et en 2013 au Canada. L’enquête de l’ICAC a démontré qu’après son retour de Chine, le médecin avait recommandé l’acquisition des produits commercialisés par Chemtech sans passer par un exercice d’appel d’offres.

Et avant de se rendre au Canada, il avait, où il avait assisté à une conférence organisée par la compagnie Numed, il avait recommandé l’achat de produit de cette marque, encore une fois sans passer par l’exercice d’appel d’offres. Numed est représentée à Maurice par Chemtech.

Le cardiologue a comparu devant le tribunal de district de Port-Louis ce matin où une charge de receiving gift for a corrupt purpose, sous la Prevention of Corruption Act, a été retenue contre lui. Il a été libéré contre une caution de Rs 30 000 et une reconnaissance de dette d’un million de roupies.

Chemtech, représentée par Nadine Adam, est également poursuivie dans cette affaire pour treating of public official.

Il s’agit d’une deuxième arrestation dans le cadre de cette enquête ciblant les médecins du secteur public. En novembre 2017, le docteur Nizam Domah avait aussi été arrêté pour avoir accepté des voyages d’Azur Medical Ltd, avant de recommander les produits de cette compagnie.

CommentsAdd a comment

shopping

FacebookTwitterYoutube