Shopping

Corée du Sud: Ils diffusaient en direct les images de caméras cachées dans des chambres d’hôtels

1.600 personnes auraient été filmées à leur insu dans le pays entier

Ils avaient dissimulé des caméras miniatures dans les téléviseurs, les sèche-cheveux ou les appliques murales. Deux hommes ont été arrêtés en Corée du Sud pour avoir filmé à leur insu 1.600 personnes séjournant dans des hôtels du pays entier, rapporte le journalKorea Times.

Les appareils, qui mesuraient 1 mm de diamètre, avaient été installés en août dernier dans 30 établissements de 10 villes sud-coréennes. Les images ainsi filmées étaient disponibles en streaming sur un site internet, qui comptait plus de 4.000 membres. Une centaine d’entre eux payaient un abonnement de 40 euros mensuels pour accéder à des fonctions supplémentaires, selon CNN. Les suspects, qui auraient ainsi récolté plus de 5.000 euros, encourent dix ans de prison et 23.000 euros d’amende.

6.500 signalements en 2017

La Corée du Sud est confrontée à une épidémie de « molka », phénomène qui voit des hommes installer des caméras-espions afin de filmer des femmes à leur insu dans des lieux publics tels que des toilettes ou des cabines d’essayage. D’après la police, il s’agit cependant de la première affaire où des caméras diffusant en direct ont été découvertes.

Des milliers de femmes ont manifesté plusieurs fois contre la « molka » l’année dernière dans le cadre du mouvement #MeToo contre les violences faites aux femmes. Le nombre de signalements à la police impliquant des caméras espions est passé de 1.100 en 2010 à 6.500 en 2017.

shopping

FacebookTwitterYoutube