Shopping

Société : « Personne ne souhaite qu’un enfant se retrouve dans une institution réformatrice », affirme la surintendante du Rehabilitation Youth Centre

Société : « Personne ne souhaite qu’un enfant se retrouve dans une institution réformatrice », affirme la surintendante du Rehabilitation Youth Centre

La place d’un enfant est dans sa famille, auprès de ses proches, insiste Shirley Kamanah. La responsable du Rehabilitation Youth Centre, garçons et filles, soutient que les parents doivent cependant assumer leurs responsabilités…

Elle participait à une émission axée sur la délinquance juvénile. Elle interrogée par Michael Jean Louis

Shirley Kamanah explique qu’il est facile de critiquer les institutions comme le Rehabilitation Youth Centre. Mais, ajoute-t-elle, les enfants qui y débarquent, sur décision de justice, n’ont pour la plupart pas de repères ni d’estime de soi…

CommentsAdd a comment

shopping

FacebookTwitterYoutube