Shopping

My equation with Deepika different in Sapna Didi: Irrfan Khan

Le procès de 221 instigateurs présumés de la tentative de coup d'Etat du 15 juillet 2016 en Turquie devait reprendre lundi matin près d'Ankara, dans une salle d'audience spécialement construite pour accueillir les procès géants liés au putsch manqué.

Parmi les accusés, dont tous sauf 12 sont des militaires, figure le prédicateur Fethullah Gülen, installé aux Etats-Unis et considéré par les autorités turques comme le cerveau de la tentative de putsch. Il est jugé par contumace.

Le coup d'Etat manqué a fait près de 250 morts, sans compter les putschistes, et des milliers de blessés, lors d'affrontements qui ont eu lieu dans la nuit du 15 au 16 juillet 2016.

Les accusés, notamment poursuivis pour tentative de renversement de l'ordre constitutionnel et appartenance à une organisation "terroriste", risquent la prison à vie.

Ce procès s'était ouvert le 22 mai et, pendant quatre semaines, 56 des accusés avaient présenté leur défense, selon un décompte de l'agence d'Etat Anadolu.

Akin Öztürk, ancien chef de l'armée de l'air et l'un des accusés les plus en vue de ce procès, avait notamment rejeté toutes les accusations portées contre lui.

A partir de lundi, les accusés restants devaient à leur tour se succéder à la barre pour présenter leur défense.

CommentsAdd a comment

shopping

FacebookTwitterYoutube