Shopping

Décès d'Amrita Cathan : La police n'écarte pas la piste de meurtre

Cette habitante de Souillac âgée de 32 ans est décédée  samedi à l’hôpital de la localité. L'autopsie pratiquée sur le corps de la trentenaire a révélé qu'elle a eu le foie perforé. Elle avait également des blessures au cou.

Le CID  de Souillac pense qu’elle aurait été frappée par son époux, Jean Claude Frappier. Ce qui aurait provoqué la mort d'Amrita Cathan. Jean Claude Frappier a été interrogé ce matin. L'enquête de la police se poursuit.

shopping

FacebookTwitterYoutube