Shopping

Bras de fer gouvernement – présidence : le compte à rebours a commencé pour AmeenahGurib-Fakim, mais continuera-t-elle à résister ?

Le Premier ministre, PravindJugnauth, l’a annoncé vendredi : la présidente de la République démissionnera après la fête nationale du 12 mars,mais avant la reprise parlementaire. Après le départ du président indien Ram Nath Kovind, ce matin,la démission d’AmeenahGurib-Fakim devrait intervenir très vite,mais un semblant de résistance s’organise.

Quand la crise au sommet de l’État prendra-t-elle fin véritablement ?

La fête de l’indépendance terminée, le président indien parti, les projecteurs seront une nouvelle fois braqués sur AmeenahGurib-Fakim et sur sa démission programmée. Depuis l’annonce du Premier ministre vendredi dernier, à l'effet qu’elle partira après le 12 mars, le pays a pu célébrer dans la sérénité la fête nationale. Et madame la présidente a pu participer aux célébrations officielles, a pu recevoir le président indien Ram Nath Kovind à la State House et a aussi tenu la Garden Party hier.

Sauf qu’elle a subi pas mal de revers pendant cette courte période d’accalmie. Tout d’abord, elle a été complètement ignorée par PravindJugnauth au Champ-de-Mars dimanche, ce qui l’a visiblement rendue mal à l’aise. Elle n’était également pas invitée pour le banquet d’État de dimanche offert en honneur de Ram Nath Kovind. Puis est venu le boycott total à sa Garden Party d’hier, où le Premier ministre et les députés du MSM et du ML n’y étaient pas malgré l’invitation de la chef de l’État.

Maintenant que la fête nationale est derrière la porte, une démission de la présidente devrait être imminente, surtout que PravindJugnauth l’a annoncée officiellement. Sauf qu’un semblant de résistance s’organiserait dans le camp Gurib-Fakim. En effet, jusqu’ici elle n’a jamais pris la parole pour dire qu’elle compte démissionner suite à une discussion avec le Premier ministre.

Aussi, elle laisse planer le doute à travers ses tweets, où elle a notamment affirmé vendredi soir qu’on rapporte qu’elle va démissionner alors qu’elle est toujours en poste. Autre signe qui pourrait ne pas tromper, c’est que ses proches collaborateurs et conseillers prennent la parole ouvertement en sa faveur.

Un de ses conseillers a même soutenu dans un quotidien qu’il a demandé à AmeenahGurib-Fakim de ne pas démissionner car elle est victime d’une machination politique.Il semblerait donc que l’accalmie n’aura duré que quelques jours et que le bras de fer entre la présidence et le gouvernement pourrait se poursuivre.

Mais le gouvernement ne compterait pas se laisser faire, surtout après la prise de position claire de PravindJugnauth. Ainsi, la motion du Premier ministre pour une destitution d’AmeenahGurib-Fakim, sera bel et bienprésentée, si la situation l’exige.

CommentsAdd a comment

shopping

FacebookTwitterYoutube


Warning: Cannot modify header information - headers already sent by (output started at /var/www/vhosts/topfmradio.com/httpdocs/includes/common.inc:2777) in /var/www/vhosts/topfmradio.com/httpdocs/includes/bootstrap.inc on line 1486

Warning: Cannot modify header information - headers already sent by (output started at /var/www/vhosts/topfmradio.com/httpdocs/includes/common.inc:2777) in /var/www/vhosts/topfmradio.com/httpdocs/includes/bootstrap.inc on line 1490

Warning: Cannot modify header information - headers already sent by (output started at /var/www/vhosts/topfmradio.com/httpdocs/includes/common.inc:2777) in /var/www/vhosts/topfmradio.com/httpdocs/includes/bootstrap.inc on line 1490

Warning: Cannot modify header information - headers already sent by (output started at /var/www/vhosts/topfmradio.com/httpdocs/includes/common.inc:2777) in /var/www/vhosts/topfmradio.com/httpdocs/includes/bootstrap.inc on line 1490
Error | TOP FM

Error

The website encountered an unexpected error. Please try again later.