Shopping

“Bizin arrête diabolise gandia” déclare James Pavady du Kolektif 420

En vue de la marche mondiale du cannabis à Maurice le 5 mai prochain, les membres du groupe Kolektif 420 en association avec Freedom et Muvman Rélegalization Gandia ont tenu à rappeler les bienfaits du cannabis et demande qu’il ne soit plus considéré comme une drogue dure.

William Bayon vice-président de Freedom était face à la presse ce matin. "Moris pé fonctionne lor ène système répression la drogue dépi 35 bananés. Kan nou analyse so rézilta, Moris ine fail net. Moris premier péi l'Afrique dans consommation héroïne et synthétiques pé fer ravage. Nou la loi pé mette tou la drogue dan mem panier. La loi bizin fer information et éducation la population ek bane arguments scientifiques. Bizin koz la vérité scientifique ki gandia ène la drogue douce moins danzéré ki l'héroïne, synthétique ek l'alcool. Bizin reconsidère gandia dan classification la drogue à Moris."

Par ailleurs, le fondateur du Kolektif 420, Jameel Peerally estime que les peines d’emprisonnement pour les consommateurs de cannabis sont injustes. Il est d'avis qu'il faut avoir un débat constructif sur le gandia. "The punishment does not fit the crime. Ena buku plus problèmes dan sa société-là kot zordi nou trouvé la police pa pé kapav 'cope'. Nou bizin travay lor ène plan concret avec les autorités."

shopping

FacebookTwitterYoutube