Shopping

Tauromachie. L'Espagne en deuil après la mort du torero Ivan Fandiño

Le matador espagnol Ivan Fandiño lors d'une corrida dans les Landes, avant d'être mortellement blessé, le 17 juin.

Le monde de la tauromachie, mais aussi la famille royale espagnole et de nombreux responsables politiques ont exprimé dimanche leur tristesse, au lendemain de la mort du matador espagnol Iván Fandiño, encorné lors d’une corrida dans le sud-ouest de la France.

Après deux arrêts cardiaques dans l’ambulance, le matador basque espagnol de 36 ans, est décédé samedi soir à son arrivée à l’Hôpital de Mont-de-Marsan où il avait été transporté en urgence après avoir été sérieusement blessé lors d’une corrida à Aire-sur-l’Adour, dans les Landes. 

Il a été pris alors qu’il effectuait un quite (une passe avec une cape) à l’un des taureaux de son compatriote Juan del Alamo. En voulant faire une passe, il s’est pris les pieds dans sa cape et a trébuché au sol où il a été pris par le taureau dont l’une des cornes l’a touché à un poumon. Auparavant il avait triomphé en coupant une oreille lors de sa prestation face à son premier taureau.

shopping

FacebookTwitterYoutube