Shopping

La Chine vient de censurer Winnie l'Ourson sur ses réseaux sociaux. La raison? Le personnage y est trop souvent comparé au président Xi Jinping, avec lequel il entretiendrait une ressemblance.

Adieu gifs, images et autres animations de Winnie l'Ourson en Chine. Le pays vient de supprimer toutes les traces du personnage sur Weibo, le Twitter local, et sur WeChat, l'équivalent de Whatsapp et Messenger, constate le Financial Times ce dimanche. Le message "contenu illégal" s'affiche désormais à chaque tentative de référence à l'ourson.

Si aucune explication officielle n'a pour le moment été donnée pour justifier cette répression, les observateurs estiment qu'elle est due aux comparaisons à répétition de Winnie l'Ourson avec le président Xi Jinping, devenues virales sur Internet.

Comparaison depuis 2013

La première comparaison du président chinois avec Winnie l'Ourson remonte à 2013. À cette époque, un internaute détourne une photo de Xi Jinping et Barack Obama, en l'accolant à celle de Winnie et Tigrou. Un photomontage qui n'a visiblement pas amusé le principal concerné.

"Historiquement, deux choses ne sont pas autorisées (en Chine): les organisations politiques et les actions politiques. Cette année, une troisième interdiction s'est ajoutée à la liste: parler du président", explique Qiao Mu, professeur d'analyse médiatique à la Beijing Foreign Studies University, interrogé par le quotidien britannique.

Répressions à l'approche du Congrès du parti communiste

D'après Qiao Mu, plusieurs internautes ont récemment été interpellés après avoir posté des messages sur le président chinois. Des arrestations qui s'inscrivent dans un contexte politique tendu, alors que la Chine s'apprête à tenir le 19e Congrès national du parti communiste, qui vise à nommer le bureau politique et son comité permanent.

La répression est souvent accentuée juste avant la tenue de ces Congrès, qui se tiennent tous les cinq ans, constate le professeur. "Je pense que la question de Winnie fait partie de cette tendance", a-t-il ajouté. 

 

CommentsAdd a comment

shopping

FacebookTwitterYoutube