Maurice : c’est l’avenir du monde … par Vassen Kauppaymuthoo

L’avenir de Maurice est certes lié à l’avenir du monde.

Mais Maurice est en mesure d’influencer l’avenir du monde…

Cette affirmation peut sembler utopique… Comment un petit bout de rocher de 60 km de long et 40 km de large, à peine visible sur la carte du monde avec à peine 1,3 million d’âmes peut-il, ou doit-il, avoir un impact sur l’avenir du monde ? "Ki Pou Faire ?" ou "Ki bizin faire ?" Vivre, ou se laisser vivre ?

À Maurice, nous avons eu une chance extraordinaire, car même si nous n’avions pas été habités dans le passe, nous avons représenté depuis presque 400 années un eldorado pour de nombreux peuples venus des quatre coins de la planète: Europe, Asie, Afrique.

Nous avons été cette plaque tournante qui a attire, qui a représenté un rêve, un espoir, un futur, un désir de changement et de vie nouvelle, une nécessité pour beaucoup de nos ancêtres de tirer un trait sur la passe, de ne plus regarder en arrière, mais d’avancer en terre inconnue où tout le monde pourrait avoir des chances égales et réussir dans la vie, quel que soit son rang social ou sa "génétique"…

Face a ces immigrations successives, nous avons su nous relever, nous prendre en main, atteindre une maturité nécessaire pour prendre notre indépendance, decider de decider de notre avenir, du futur de nos enfants, de mener à bout un rêve commun, de partager une vision commune de l’avenir, commune et soudée afin de transformer, à la sueur de notre front et de notre labeur, notre petite île basée sur la monoculture de la canne a sucre en "petit coin de paradis" pour touristes, île industrielle pour la production de textiles et d’autres biens manufacturiers, plateforme financière pour faire fructifier l’argent et stabiliser notre monnaie.

Nous avons transformé Maurice en une île qui attire aujourd’hui de résidents des quatre coins du monde qui viennent acheter une résidence à Maurice, comme si nous représentions à nouveau cet eldorado pour de nombreux citoyens du monde en quête de changement…

Notre édifice semble parfait. Notre progression a été faramineuse depuis notre indépendance, après les grèves, les dévaluations successives de notre monnaie, le chômage que nos parents ont connus depuis l’indépendance.

Cependant aujourd’hui certains souffrent et commencent à perdre espoir et ne partagent plus cet avenir commun. Ceux-là sombrent dans des fleaux sociaux : la drogue, la division ethnique, l’alcoolisme, et tout ce qui représente le côté sombre de notre société, au risque de créer une ghettoïsation de notre pays.

Nous avons besoin de nouveaux défis afin de pouvoir propulser notre île encore plus en avant, et pour cela, il nous faudra penser "Out of the Box"- "en dehors de la boîte" et a ce jeu, toutes les nations du monde sont sur le même pied d’égalité. Cette remise en question, cette dissension, cet acte de rébellion est normaux après 50 années d’indépendance: qu’avons-nous accompli, comment faire pour marcher ensemble, unis dans notre diversité, pour recréer ce rêve, cette vision pour créer un avenir dans un contexte qui s’essouffle, et qui menace même de s’effondrer.

L’humain, pourtant a toujours été friand de défis, et les plus grands progrès et les plus grands avancements qu’a connu notre civilisation ont été faits quand nous étions au bord du danger, de l’effondrement, et au moment ou tout semblait perdu, et nous sommes dans ce contexte avec les impacts délétères du changement climatique qui menace aujourd’hui la survie même de l’être humain sur terre: catastrophes naturelles, inondations, vagues de chaleur, orages, cyclones super-puissants, disparition de notre biosphère, tout cela même remet en question nos activités, nos modes de vie, et l’avenir de nos enfants, car la vraie question qui se pose désormais est la suivante: est-ce que les générations futures pourront survivre face aux dégâts que nous avons causés a notre planète et a nos océans ? Devrons-nous trouver une autre planète habitable ?

Ce contexte a créé la naissance d’un mouvement sans précédent à travers le monde qui n’existait pas il y a une vingtaine d’années: la conscience environnementale. Comment pouvons-nous prolonger notre civilisation en remettant en question notre mode de fonctionnement et de pensée unique basse sur l’économie, en prenant en considération notre patrimoine environnemental et toutes les composantes de notre société ? Ce mouvement s’est transformé en courant, puis en vague, et tout laisse a croire que cette vague se transformera en tsunami qui sera l’équivalent de la révolution industrielle du 19e siècle, et la révolution énergétique du pétrole. Aujourd’hui, le consensus est clair: on ne peut plus parler contre la protection de l’environnement, et toute personne qui oserait s’y opposer, serait désormais marginalisée.

Et Maurice dans tout cela ? Maurice peut non seulement faire partie de ce courant, surfer sur la vague, mais nous avons aussi le potentiel de faire l’histoire en prenant les mesures phares nécessaires pour la protection de notre environnement et de nos océans, en mettant en place des vraies actions innovantes de développement durable, prenant en considération l’intégration sociale et nos trésors environnementaux. Le mot est action, non discours, il faut agir et arrêter de parler, car les actions pour la protection de notre environnement transcendent les races, les cultures et les différentes couches de notre société actuelle, l’environnement fédère, réunit, et nous emmène a penser dans le long terme, sans oblitérer les profits et les emplois, mais en intégrant les aspects sociaux et environnementaux. Maurice peut montrer la voie, et a ce jeu, nous avons tous les mêmes chances, petits États insulaires menaces par le changement climatique, car n’oublions pas que les dangers provoquent le changement, mais pour cela il nous faudra relever un défi majeur, celui de redonner espoir a nos jeunes générations dans l’avenir commun de notre pays, afin que nous puissions nous dire dans quelques décennies que nous avons jouer notre rôle, que nous avons été utiles et que nous avons su non seulement parler, mais aussi agir de façon efficace pour changer les choses et aller vers le développement de l’économie verte et l’économie bleue, en protégeant et en chérissant notre patrimoine environnemental et nos océans et en intégrant toutes les composantes de notre société dans un arc-en-ciel, que nous avons pu lors de notre court passage sur terre, accompli notre mission pour les générations futures.

Le défi est relevé ! À nous de jouer et d’agir maintenant !

Post Author: admin

2 thoughts on “Maurice : c’est l’avenir du monde … par Vassen Kauppaymuthoo

    harry

    (20th March 2018 - 5:21 pm)

    I did post a comment but I cant see it anywhere.

      admin

      (21st March 2018 - 4:56 am)

      Dear Harry,

      Comments are not posted immediately. It goes through a moderation process before it is approved. Yours has been approved this morning. Thank you for your comment and your querry.Please feel free to comment our posts, old or new.

      Moderator.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *