‘EN PRENANT MA CONSCIENCE COMME AVOCAT ET LA VÉRITÉ COMME TÉMOIN !  TOUT LE RESTE, C’EST DU COMMERCE.

Ceux qui assassinent le plus la vérité et la justice dans ce monde sont souvent ceux qui nous manipulent quotidiennement avec leurs dons de la plume et de la parole. Pires encore sont ceux qui jouent les lâches ou les éternels ‘ diplomates’ avec des ‘paraboles’ au lieu de dire clairement ce qu’ils pensent sur un sujet quelconque. Ils vont faire un long détour pour finalement accoucher d’une souris. Passer leur temps à ménager la chèvre et le chou à travers de grandes envolées lyriques ou savantes pour que personne ne puisse connaître le fond de leurs pensées. En anglais on appelle cela ‘ Sitting on the fence’ … pour être toujours ‘ in the good book’ et gérer son acceptation dans toutes les sauces, toutes les fraternités. 

Je vois cette hypocrisie patente dans les élucubrations qui déferlent de partout sur l’affaire impliquant Nad Sivaramen.

Les exceptions sont ces ‘rares’ qui savent préserver leur intégrité et objectivité en toutes circonstances. 

Sans vouloir faire de la leçon à quiconque ( encore moins à Monsieur Nad Sivaramen), si j’étais à la place de la personne mise en cause dans cette affaire et si j’étais convaincu de mon innocence, j’aurais joué la totale transparence en ligne avec les valeurs que j’attache à la vérité. Bien sûr, tout en protégeant la plus vulnérable dans cette affaire. Pas autant au nom du Rule of Law bla bla bla. Ce même Rule of Law auquel nous devons tous nous soumettre, mais que les riches et puissants finissent souvent par manipuler à leur guise.

Moi, si je suis convaincu de mon innocence, j’assumerai la bataille jusqu’au bout en prenant ma conscience comme seul avocat et la vérité comme seul témoin! Peu importe les conséquences ! J’aurai assumé comme j’assume le combat qu’incarne ma vocation et mission de sentinelle de la vérité qu’est le journalisme. Couper court à tout lynchage populaire et les spéculations maladives…… j’aurais fait cette simple déclaration publique ( loin du champ protecteur de tout homme de loi): 

‘Je ne me tiens à rien d’autre qu’à la vérité et toute la vérité. Peu importe les arguments mis en avant de parts et d’autres ( légaux, moraux, etc), je me battrai jusqu’au bout pour que la Vérité éclate. Fidèle et exemplaire comme à ce que je prêche et pratique toujours dans ma noble profession ‘ ! 

Si je suis coupable, je me la ferme et je laisse l’opinion publique me crucifier. Sinon, je cherche le refuge absolu auprès des ténors pour me construire une innocence légale.

 

Vive la Justice. Vive la Vérité!’ 

 

Raj Ramlugun

Post Author: admin

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *